Votre bébé mérite toute notre expertise nutritionnelle

Une berceuse pour endormir bébé : pour ou contre ?

 

Endormir bébé n’est pas toujours facile… Un peu de musique douce accompagnée par un mouvement de balancier pour faire glisser bébé dans un sommeil profond : la « recette » de grand-mère semble peu à peu tomber en désuétude…

En effet, de nos jours, les médecins conseillent plutôt d’instaurer des rituels de sommeil sans bercer l’enfant : veilleuse musicale ou petite chanson… l’enfant devant apprendre à trouver seul le sommeil et son apaisement devant davantage se reposer sur un objet transitionnel (doudou ou sucette) plutôt que sur une berceuse.

Cependant la nouvelle tendance du maternage ramène de nombreux parents vers cette pratique, privilégiant le contact peau-à-peau et prodiguant à bébé une sensation de ballotement, qui lui rappellera à l’instar de la berceuse l’époque in utéro…

Mais la berceuse n’est plus seulement destinée à l’endormissement de bébé, elle représente aussi un contact rassurant, lors de crises ou de pleurs, grâce au réconfort procuré par des vibrations apaisantes et des gestes tendres.

Cela est d’ailleurs mis en évidence par des opérations en milieu hospitalier en service pédiatrique, notamment en néo natologie ou pour les naissances sous X : les bébés sont pris en charge par des « câlineuses », souvent bénévoles, qui prodiguent ainsi de l’affection complémentant de manière très efficiente les soins purement médicaux.

 

Endormir bébé avec du bruit blanc

Une nouvelle méthode permet d’apaiser bébé, en masquant les bruits parasites qui peuvent le perturber pour trouver le sommeil : diffuser du bruit blanc.

En effet, bébé n’est pas habitué au silence ! Dans le ventre de maman, il entendait les sons extérieurs mais aussi intérieurs de son corps, notamment les battements de son cœur… Le bruit blanc, neutre et homogène, va générer un rappel de ses bruits de fond, lui rappelant des moments de confort et de calme, et ainsi favoriser son endormissement.

Attention cependant à ne pas diffuser ce bruit blanc de manière continue ou à un volume trop élevé, le recul sur l’utilisation de cette méthode n’étant pas suffisant pour en appréhender d’éventuels effets indésirables sur la qualité du sommeil de bébé. L’avis de votre médecin/pédiatre reste recommandé.